Cet article a été écrit par le Dr Robert Larsonneur.

Trop souvent l’hypnose est confondue avec de la relaxation. Le plus important en hypnose n’est pas de détendre le sujet, ça n’est pas non plus de le mettre en transe profonde… le plus important sont les suggestions qui parviendront à l’inconscient du sujet et qui seront recevables par cet inconscient et qui du coup opéreront.

Nous accordons donc une place particulièrement importante aux suggestions et surtout à la qualité d’une suggestion.

LIRE AUSSI : Se former à l’hypnose pour soi et pour les autres.

La qualité de l’hypnotiseur s’exprime bien avant l’induction hypnotique… et elle se poursuivra bien au delà de la phase de travail.

L’hypnose thérapeutique est trop souvent imprégnée d’hypnose de spectacle… parce que c’est ce qui séduit. L’hypnose n’est pas un spectacle. Le maître de l’art doit l’emporter sur le sophiste.

Les connaissances de l’hypnotiseur jouent un rôle capital dans la qualité de la séance. Il doit nourrir son propre inconscient pour que surgissent pendant la séance des suggestions qui impacteront. L’intuition n’est autre que la digestion de savoirs qui ont incubé dans l’esprit du praticien… information, incubation, illumination et enfin la partie visible : l’explicitation. Milton Erickson thérapeute hors du commun était un grand savant.

Une formation en hypnose doit allier structure, savoir et créativité.

Docteur Robert Larsonneur